Assure-toi que les gens savent que tu te soucies d’eux

2 lecture minute

Il est parfois très difficile de savoir comment aborder différents sujets selon les personnes avec lesquelles on parle. Il peut y avoir tant de voix qui nous disent ce que nous devrions ou ne devrions pas dire et tant de styles et de manières possibles de partager.

Je parlais à deux personnes qui travaillent à l’université en Australie, l’une à Melbourne et l’autre à Sydney. Elles m’ont dit que les conversations que les gens ont sur Dieu sont très différentes d’un état à l’autre ou d’une ville à l’autre, et ce sur quoi les gens focalisent est très variable.

Je désire t’encourager en te rappelant que tu n’as pas besoin d’être brillant dans ta façon de diriger une conversation.

Nous avons effectué une enquête nationale auprès des non chrétiens et la grande majorité de leurs réponses a révélé que les gens veulent voir que tu vis ce que tu dis.

Je ne sais pas d’où vient ce proverbe, mais c’est une déclaration essentielle à retenir…

“Les gens se moquent de ce que vous connaissez tant qu’ils ne sont pas conscients de l’importance que vous leur accordez”.

Je sais par expérience que le fait de connaître toutes les réponses représente un obstacle. Les gens sont intéressés par l’engagement que tu exprimes au cours de la discussion. Poser des questions est toujours une bonne chose. Des exemples comme :

– “Pourquoi penses-tu comme cela ?”
– “T’es-tu déjà demandé… ?”
– “Puis-je te demander ton avis ?”

Peut être pourrais-tu prendre une minute pour te poser deux questions :


1- La personne avec qui je discute sait-elle que je me soucie de son bien-être ou pense-t-elle que je suis bien plus préoccupé par ce que je dis ?
2- Est-ce que je vis ce que j’exprime ?

Écrit par Morag Paton

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *